La digitalisation, une nécessité pour toute entreprise qui se veut compétitive.

DEFINITION

On peut attribuer à ce terme plusieurs définitions qui se valent les unes des autres. Voici ce que nous avons retenu. 

La digitalisation ou transformation numérique est d’un procédé qui vise à transformer un objet, un outil, un processus ou un métier par le biais de technologies numériques plus particulièrement d’internet et de l’informatique afin de le rendre plus performants. 

 Il s’agit pour une entreprise d’un ensemble de processus qui vise à la rendre numérique.

POUR QUI?

Les nouvelles technologies ont bouleversé les modèles économiques. Par conséquent, les entreprises traditionnelles se doivent de suivre cette évolution.

Par exemple, si votre entreprise ne dispose pas encore d’un site internet, vous aurez du mal à faire face à votre concurrence.

Elle concerne tous les secteurs d’activités, ainsi que les entreprises de toute taille : petite, moyenne, grande

Que vous soyez une entreprise de construction, une entreprise de services, une entreprise dans le secteur industriel ou autre, la digitalisation doit nécessairement aujourd’hui figurer dans votre stratégie de développement.

POUR QUOI?

Toute entreprise est amenée faire évoluer sa stratégie, à s'adapter à son environnement, au monde qui l'entoure, pour trouver sa place. Ces dernières années, il est devenu essentiel de se tourner vers la digitalisation pour optimiser l'organisation et les processus.

Cette transformation digitale doit opérer une révolution qui fera évoluer la totalité de la stratégie de l’entreprise que ce soit :

• A l’échelle des rapports entre les collaborateurs
• Entre employés et dirigeants
• Mais aussi avec les clients de l'entreprise.

La digitalisation pour améliorer les processus
La digitalisation pour accroitre la productivité
La digitalisation pour construire la relation client
La digitalisation pour développer ou élargir les opportunités

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour mettre en marche ce projet de digitalisation complète de l'entreprise, il faut adopter une approche méthodique. Préparer à la transformation digitale l'entreprise, ses collaborateurs, ses clients, et faire migrer en douceur les procédures, les données, les outils vers une forme digitale. Ceci passe les étapes suivantes:

• la formation des équipes de management,
• la création d'une culture d'entreprise en phase avec le digital,
• l'évolution de l'organigramme vers une forme digitale.

Voici quelques-uns des outils utilisés lors de la digitalisation

Les sites web
Les applications mobiles
Les logiciels métiers
Les newsletters
Les landing pages (pages de destination)

Que risquent les entreprises ?

La créativité est l’arme secrète des cybercriminels.

1. Perdre de l’argent

Les cybercriminels réclament souvent une rançon contre la restitution des données.

Précision : Kaspersky déconseille aux entreprises infectées de payer les rançons. Premièrement, il n’est nullement garanti que les cybercriminels respectent leur parole et déchiffrent vos données. Deuxièmement, plus ils gagnent d’argent, plus ils sont susceptibles de recommencer.
Enfin, les agences de sécurité et les organes de répression travaillent avec acharnement pour trouver et publier des clés de déchiffrement valides , il est donc intéressant de rechercher d’éventuelles solutions sur Internet avant de débourser le moindre centime.

De plus, le coût réel d’une attaque doit prendre en compte également les dommages collatéraux dûs à la perturbation temporaire de l’activité de l’entreprise ou à la perte définitive de leurs données :

  • Impact sur les ventes
  • Diminution de la productivité
  • Coûts liés à la récupération du système (recrutement de personnel expérimenté ou d’experts externes…)

De plus, le coût réel d’une attaque doit prendre en compte également les dommages collatéraux
dûs à la perturbation temporaire de l’activité de l’entreprise ou à la perte définitive de leurs
données :

2. La perte permanente de données peut avoir des conséquences encore plus graves :

  • Nuire de façon permanente à la position concurrentielle de l’entreprise
  • Nuire à la réputation de l’entreprise
  • Réduire le carnet de commandes à long terme
  • Empêcher l’accès permanent à la propriété intellectuelle et aux données de conception et même mettre en péril l’ensemble de l’entreprise

Imaginez perdre l’accès à tous vos registres de ventes, aux dossiers des clients, aux données comptables, aux informations produits et aux données de conception. Comment votre entreprise pourrait-elle faire face à cette situation ? Et, si elle y fait face, quel montant de chiffre d’affaires perdriez-vous pendant que votre équipe tente de tout remettre sur la bonne voie ? Il est clair que chaque entreprise doit faire tout son possible pour éviter de devenir une autre victime d’une attaque de cryptovirus.

3. Méfiez-vous des faux remèdes

Si votre entreprise est attaquée, méfiez-vous des « faux remèdes » qui peuvent être diffusés sur Internet, car ils pourraient s’ajouter à vos problèmes : 

  • Souvent, ils ne fonctionnent pas, mais prennent juste plus d’argent à la victime
  • Certains peuvent même télécharger d’autres programmes malveillants sur le réseau de la victime

Les techniques utilisées par les cybercriminels

La créativité est l’arme secrète des cybercriminels.

Les cybercriminels développent chaque année plus de tactiques innovantes utilisées pour obtenir des informations sur votre entreprise par le biais de votre personnel ou de vos collègues. Jetons un coup d’œil aux méthodes les plus répandues, et que chacun des salariés de votre entreprise devraient connaître.

Phishing / Ransomware
Récupération de mots de passe (trop simples)
L’ingénierie sociale
Infection de sites Internet légitimes
Création de sites Internet frauduleux (attaques de point d’eau)
Exploitation des vulnérabilités des applications
Exploitation de failles des réseaux WIFI
Infection via des périphériques amovibles
Arnaque au Président

10 règles simples à mettre en place dans votre entreprise

Le facteur humain est un enjeu majeur de la cybersécurité en entreprise : faites de vos salariés les 1ers remparts de l’entreprise contre les menaces.

Au cours des dernières années, la plupart des entreprises ont installé des filtres anti-phishing avancés et des pare-feux, et déployé des outils spécialisés pour atténuer les cybermenaces. Les cybercriminels ont donc déporté une partie de leurs attaques directement sur les salariés, considérés comme un possible point d’entrée dans les systèmes informatiques.

Découvrez les conseils de nos experts pour mettre en place des méthodes simples et pratiques à utiliser au quotidien.

Les 10 règles simples à mettre en place dans votre structure

Nos experts vous proposent 10 règles simples, de bon sens, à mettre en place, pour protéger votre entreprise de façon efficace :

  • Installez une solution de sécurité fiable et utilisez toutes ses fonctionnalités, notamment la recherche de vulnérabilités, le déploiement automatique des patchs et la détection rapide des virus.
  • Protégez les salariés partout où ils travaillent. Avec le développement du télétravail, appliquer des mesures de sécurité au seul matériel présent au bureau n’est plus suffisant.
  • Rédigez de façon claire et précise une politique de sécurité interne et communiquez-la largement (mails, réunions d’information, affichage dans les locaux).
  • Éliminez toute situation pouvant laisser la place aux comportements à risque : interdisez les applications non répertoriées (bloquer par défaut les applications inconnues).
  • Sensibilisez vos collaborateurs au fait qu’ils travaillent pour une entreprise dont les données et les informations ont beaucoup de valeur sur le marché noir de la cybercriminalité, par la communication et la formation.
  • Précisez les conséquences éventuelles d’une attaque : demande de rançon, vol de données sensibles, coût de récupération des systèmes…
  • Enseignez aux utilisateurs à faire appel à l’équipe informatique pour signaler n’importe quel incident
  • Réalisez des simulations d’attaques par phishing pour tester la réactivité de vos collaborateurs à ces types d’attaques.
  • N’affichez pas la liste de tous les salariés sur le site Web de votre entreprise.
  • Formez votre personnel aux menaces informatiques, à l’aide de cas concrets, facilement applicables dans leur quotidien

Exemple de poster sur les bonnes pratiques

Nous vous proposons un exemple de poster sur les bonnes pratiques de sécurité, que vous pourriez afficher dans les lieux de passage de votre entreprise

Le client au centre de vos affaires

Le client est généralement la principale source de revenus pour les entreprises. Or, avec le changement de l'économie dû notamment à l'intégration des nouvelles technologies dans les relations client-entreprise, la concurrence devient de plus en plus serrée et les clients peuvent ainsi désormais se permettre de choisir leur fournisseur ou d'en changer par un simple clic. Les critères de choix des clients sont notamment des critères financiers, de réactivité de l'entreprise mais également des critères purement affectifs (besoin de reconnaissance, besoin d'être écoutés, ...). Ainsi dans un monde de plus en plus concurrentiel, les entreprises souhaitant augmenter leurs bénéfices ont plusieurs alternatives :

  • Augmenter la marge sur chaque client,
  • Augmenter le nombre de clients,
  • Augmenter le cycle de vie du client.

Au jour d’aujourd’hui, les entreprises qui se veulent compétitives doivent faire face aux nombreux défis des avancées du domaine des technologies de l’information et de la communication en matière de communication marketing, de vente ou tout simplement de la relation avec la clientèle. Pour faire face à ces défis, elles doivent passer d'une orientation sur le produit à une orientation sur le client, tout en intégrant les divers canaux de communication (dont internet reste le principal) pour fournir une expérience client uniforme. L’explosion de l’adoption des médias digitaux vient complexifier la gestion des communications clients.

Sous-catégories

Aller au haut